• Le Pur-sang

    Le Pur-sang

    Origine :

    Photo Cheval Pur-sang Sélectionné pour ses aptitudes à la vitesse, le Pur-sang domine les courses depuis la création de la race à partir de chevaux orientaux et de juments anglaises, au début du XVIIIe siècle, où trois étalons d'origine orientale, marquent les futures lignées : Bierley turk, Darley arabian et Godolphin arabian. Ainsi, tous les Pur-sang sont des descendants des trois chefs de race : Matchem, Hérode, Eclipse, eux mêmes issus des trois précédents vers la deuxième moitié du XVIIIe siècle. C'est à cette période que des aristocrates français anglomanes importèrent le cheval de course anglais. Le premier à militer fut le Comte de Lauraguais (futur Duc de Brancas), qui, ayant compris le rôle que le pari a joué dans la progression des courses anglaises, lance le défi de battre n'importe quel cheval venu d'Angleterre le 28 février 1765. C'était la première course de chevaux au sens moderne du terme que l'on vit en France.

    Morphologie :

    Bien que n'ayant pas de standard, le Pur-sang est un cheval longiligne, d'une taille moyenne de 1,65 m au garrot, donnant une impression d'ensemble très harmonieuse et athlétique. Le profil est plutôt rectiligne, le front large, la tête expressive ; l'épaule est longue et oblique, permettant l'amplitude nécessaire des foulées au galop. La poitrine est ample, profonde, ogivale, le dos est droit, la croupe horizontale et longue, les avant-bras longs et canons courts. La couleur de robe la plus fréquente est le bai, l'alezan et le gris étant aussi présents.

    Zone d'élevage :

    La principale région d'élevage du Pur-sang est la Basse-Normandie, notamment autour du haras du Pin (Orne). Il existe cependant d'excellents élevages dans beaucoup d'autres régions. Cette race est en fait internationale et est élevée dans de très nombreux pays parmi lesquels la Grande-Bretagne, l'Irlande, les Etats-Unis et la France sont les plus réputés.

    Aptitudes et utilisations :

    Le pur sang est avant tout destiné aux 3 800 courses plates et aux 2 000 courses d'obstacle organisées en France chaque année. Les quelques 10 000 chevaux à l'entrainement se partagent, inégalement, le milliard de prix et primes offert. Environ 500 sont exportés chaque année. L'élevage français peut être situé au 4ème ou 5ème rang mondial par sa qualité. Les ventes de yearlings (18 mois) ont principalement lieu à Deauville en août et en octobre. Moyennes atteintes : 50 000 F. (août), 100 000 F. (octobre). Les ventes de juments destinées à la production ont lieu le 2ème week end de décembre. Enfin, des ventes de chevaux à l'entrainement sont régulièrement organisées sur l'hippodrome de Saint Cloud.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :