• Nourrir les chevaux du troisième âge

    Nourrir les chevaux du troisième âge

    Considérations générales

    (résumé d'un article de The Horse Interactive par Karen Briggs)

    Les premiers signes de vieillissement du cheval sont une perte de poids, un manque d'appétit, une certaine raideur généralisée et une activité diminuée.

    La vieillesse chez le cheval induit souvent des problèmes quant à la nourriture qu'on peut leur donner et surtout la bonne exploitation par l'organisme de cette nourriture.

    La première chose à vérifier ce sont bien sûr les dents (2 fois par an au moins). Les chevaux d'âge ont souvent des problèmes de surdents, de dents perdues ou cassées ou d'abces dentaires du à une particule de nourriture coincée.

    Une nourriture insuffisament machée est mal assimilée par un organisme qui fonctionne déjà au ralenti.

    Efficacité de la digestion

    Le métabolisme des chevaux d'âge est souvent ralenti, le cheval aurait donc besoin théoriquement de moins de nourriture qu'un cheval dans la force de l'âge. Mais l'efficacité du système digestif étant elle aussi diminuée (diminution de l'acide gastrique et des enzymes, diminution de la mobilité intestinale), la ration du cheval doit être adaptée en vertu de ces deux données contradictoires.

    Selon les recherches effectuées le cheval d'âge serait moins capable d'assimiler les protéines et le phosphore de sa ration, il faudrait donc augmenter l'apport de phosphore en gardant bien sur le rapport phospho=calcique idéal bien que l'assimilation en calcium semble maintenue.

    Les causes de la diminution de l'efficacité digestive

    La cause la plus fréquente est le mauvais déparasitage du cheval pendant toute sa vie, à la longue les parasites provoquent des dégats irrémédiables dans le parcours digestif du cheval.

    La digestion des fibres semble elle aussi déficiente, or la quantité de fibres d'une ration devrait composer au moins 50% de celle-ci. Le problème de digestion des fibres se situe à 2 niveaux, premièrement au niveau de la mastication, les fibres de foin peuvent blesser un cheval à la denture déficiente; d'autre part la variété, l'efficacité et la quantité de micro-organismes dans le colon diminue aussi avec l'âge et les fibres longues sont de plus en plus mal métabolisées.

    En 1989 une étude a démontré que 70% des chevaux souffraient d'une forme plus ou moins atténuée de tumeurs à la glande pituitaire ou thyroïde (Cushing's syndrom). Qui altère l'utilisation de glucose par l'organisme du cheval.

    De nombreux chevaux d'âge souffrent aussi de problèmes au niveau des reins et/ou de foie qui ont une influence non négligeable sur la digestion des éléments de la ration

    Les chevaux ayant des problèmes aux reins doivent avoir un régime pauvre en calcium car le cheval élimine l'excès de calcium par les reins, ce qui peut provoquer des pierres dans les reins ou dans la vessie en cas de mauvais fonctionnement des reins (la teneur en calcium de la ration ne devrait alors pas dépasser 0.45%). veillez a diminuer aussi l'apport en protéines et phospore.

    Les chevaux souffrant de problèmes de foie doivent avoir une ration augmentée en sucres, vitamine B et vitamine C (un complément de 5 cc/jour est recommandé).

    Le facteur psychologique

    Le mauvais appétit ou la perte de poids chez les chevaux âgés peut aussi provenir d'un facteur psychologique, le cheval est plus fragile, souvent très bas dans la hiérarchie il ne se nourrira que parmi les derniers si il vit en troupeau et absorbera ainsi insuffisamment de nourriture. Il est plus sensible aux extrêmes de températures, il faut le couvrir quand il fait très froid pour qu'il ne gaspille pas l'énergie produite par la nourriture à se tenir chaud, en été une chaleur humide peut le perturber et, si son poil d'hiver n'est pas complètement parti il faut le raser et/ou le mettre sous un fin jet d'eau fraîche. Par temps très froid une augmentation de 20 ou 30% de sa ration journalière peut être nécessaire.
    Tout changement dans sa vie (ajout de nouveaux chevaux dans le troupeau, mort d'un vieux compagnion ou transport) peut influencer son appétit et sa bonne santé, ils sont à éviter autant que possible.

    Recommandations diététiques

    Les trois points principaux à viser dans la nourriture d'un cheval âgé sont: facilité de mastication, digestibilité et appetence.

    Un cheval ayant des difficultés de mastication doit être mis sur un prairie spécialement riche. Pour le foin il est préférable de choisir un foin de bonne qualité, coupé prématurément afin de rester tendre avec une teneur assez élevée en légumineuse ( 60%). Par contre il est préférable d'éviter le foin de luzerne ou de trèfle qui, bien que très appétent et tendre, présente un taux trop élevé en protéines et trop bas en phosphore. Si le cheval n'arrive plus à mâcher le foin "normal" il faut songer à lui donner du foin "coupé en petits morceaux" (choped) disponible soit tel quel, soit dans des cubes ou bouchons qu'il faut préalablement laisser tremper. Attention à l'obstruction oesophagienne toujours possible si le cubes ou bouchons non mastiqués sont avalés tel quels.

    Les tourteaux de betterave sont une source non négligeable de fibres et de calcium et doivent toujours être présentés préalablement trempés.

    En ce qui concerne le grain, il vaut mieux le donner extrudés, ce qui représente un forme de "prédigestion" pour le cheval. Il peut aussi est donné sous forme trempée (dans de l'eau chaude en hiver), ce qui représente une bonne source de liquide pour le cheval et permet même aux plus édentés de le manger.

    Selon certaines études, les besoin des vieux chevaux seraient proches de ceux de poulains au sevrage, il serait donc envisageable de leur donner la même nourriture mais maintenant que le marché présente de nombreux mélanges spécialement étudiés pour chevaux âgés cette solution reste préférable.
    Choisissez un mélange qui contienne environ 12 à 14% de protéine brute, 0,3% de phosphore et au moins 0,3 % de calcium (quoique certaines études tendent à prouver que le calcium en excès augmenterait les problèmes d'arthrose).
    Une adjonction de lipides est idéale pour les chevaux âgés (1 ou 2 tasses d'huile végétale pour jour) sauf pour les chevaux souffrant de disfontionnement du foie. (dans un mélange tout fait choisissez celui qui présente entre 5 et 8% de lipides).

    La levure de bière semble un bon complément, elle améliore la métabolisation de la ration en augmentant la bonne santé de la microflore intestinale, elle est aussi une bonne source de vitamine B qui est indispensable à tous les chevaux qui souffrent de tumeurs de la glande pituitaire (Cushing's syndrom) et de problèmes de foie.
    Il semble aussi nécessaire de complémenter en vitamine C pour augmenter la résistance immunitaire du cheval (la vitamine C étant soluble dans l'eau tout excès est évacué naturellement).

    Les chevaux présentant des problèmes au foie doivent avoir une diète riche en hydrates de carbones a base de grain extrudé et pauvre en protéines avec un apport complémentaire en vitamines B et C.

    Les chevaux souffrant d'un problème aux reins doivent éviter de recevoir du foin riche en légumineuse (comme du foin de trèfle ou de luzerne) ou des tourteaux de betteraves (pour leur grande teneur en calcium) ainsi que de son (pour sa haute teneur en phosphore). Choisissez pour ces chevaux une ration de grain et de foin d'une teneur de moins de 10% en protéines.

    Pour conclure, choisissez une ration que le cheval aime, surveillez sa boisson, au besoin donnez lui de l'eau tiède en hiver et essayez, si possible, de lui donner souvent de petites quantités plutôt que 2 gros repas par jour.
     
      Quelques recettes

    - pour les chevaux ayant du mal à garder de l'état

    Les problèmes le plus souvent rencontrés dans l'alimentation des chevaux âgés est leur 'manque d'état'. Voici la recette prescrite au papy de Bernadette et qui a donné de bons résultats:

    - 3 litres de granulés type "club" (mais de bonne qualité) trempés dans de l'eau (chaude pour monsieur)

    - 3 litres de pulpe de betteraves (trempés min. 12 heures, les trois litres c'est le "déjà gonflé")

    - normalement 3 litres des fameux cubes de foin (jusqu'a présent introuvable en belgique sans luzerne) que je remplace par de l'orge applatie ou en flocon.

    (papy fait 1,60m au garrot et devrait peser 500kg)

    - pour les chevaux ayant des problèmes pour métaboliser le grain et qui ont des problèmes musculaires

    La littérature américaine préconise un régime tout à fait particulier où l'énergie du grain (qui ne se métabolise pas bien et induit une fonte musculaire) est remplacée par des lipides

    voici la recette concoctée par Elisabeth pour Célestine , grand poney d'1,40m qui devrait peser +- 350kg

    Par jour bien sûr !

     Foin = 5 kg

    Granulés de luzerne : 250 g (du 14%) ou de la farine de luzerne même taux

    Tourteau de soja :200 g

    Pulpe de betteraves : 500 g

    Avoine:500 g

    Huile :275 ml (préférer l'huile type Isio 4)

    Sélénium

    Alimentation alternative

    Les ensilages de maïs récoltés de préférence au stade vitreux (grain se laissant pénétrer par l'ongle) constituent un bon apport énergétique mais ils sont pauvres en matières azotées, minéraux et vitamines. Contrairement à la valeur alimentaire de l'herbe qui se dégrade rapidement avec le vieillissement celle du maïs paraît relativement stable et permet un apport nutritif plus régulier (car l'augmentation de la part du grain compense le durcissement de l'appareil végétatif. Ainsi, à condition que soient corrigées ses déficiences protéiques minérales et vitaminiques (vitamines A et D), l'ensilage de maïs peut entrer en quantité suffisante dans la ration (jusqu'à 20 kg) Les ensilages d'herbe peuvent également être donnés mais leur rôle se limiter en général à l'apport d'un peu de verdure, à raison de 6 à 12 kg. Composition analytique moyenne (en g/kg MS)

    Maïs ensilage : UFC : 0,85 Mat azotées : 81 Ca:3,5 Ph :2,5 Mg 1,5

    herbe ensilage : UFC 0,74 Mat azot. :131 Ca :6,5 Ph :3,5 Mg :2


  • Commentaires

    1
    visiteur_sc
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 16:32
    je trouve que c'est beau les chevaux c'est normal c'est mon animal préférais c'est pour sa et je fais même du cheval est j'ai 9 ans et j'ai commencer a 3ans sa fais 6 ans que j'en fais c'est enorme non
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :